Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sud

FAIT DU SOIR Les Républicains du Gard lancent la campagne de Valérie Pécresse

Julien Plantier, animateur local et orateur régional de la candidate Pécresse (Photo Anthony Maurin).

Julien Plantier est un des orateurs régionaux choisis par la candidate Les Républicains à la Présidentielle 2022 Valérie Pécresse. Le jeune animateur du comité de soutien local a lancé la campagne gardoise de son parti avec 40 élus de l’exécutif dans notre département. Verbatim des principaux intéressés.

C’est Julien Plantier qui prend en premier la parole et qui lance les festivités. « Vous avez ici tout l’exécutif gardois des Républicains. Tous s’engagent avec Valérie Pécresse et sont ancrés sur le terrain. Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, est le président d’honneur de ce comité de campagne car il a toujours été loyal envers sa famille politique tout comme les autres Républicains qui sont ici ce matin. Dans le Gard comme ailleurs nous irons au-delà de l’exécutif, des personnes de la société civile seront bientôt avec nous. Ce qui est important, c’est notre unité, notre famille et dans ce cadre, les quatre mousquetaires de Vélaire Pécresse, les autres candidats à la primaire, se sont tous rangés derrière elle.« 

Les 40 soutiens de l’exécutif Les Républicains dans le Gard soutiennent Valérie Pécresse (Photo Anthony Maurin).

Pour Christophe Rivenq, président de la fédération Les Républicains dans le Gard, « Nous sommes mobilisés et nous proposerons bientôt de nombreux rendez-vous et animations. Certains d’entre nous font partie du staff national, le Gard est bien représenté car le Gard représente vraiment quelque chose de significatif. De grands noms viendront, le Gard ne sera pas oublié, nous croyons aux sondages et en la victoire de Valérie Pécresse. Soit c’est le Président sortant soit c’est Valérie qui va gagner, il n’y a pas d’autre possibilité mais nous partons la fleur au fusil, heureux d’y aller !« 

Christophe Rivenq (Photo Anthony Maurin).

Pour Franck Proust, président de Nîmes métropole, « Peu de candidats dans le Gard auront un comité de soutien aussi qualitatif ! Même le candidat sortant n’y parviendra pas… C’est la richesse de notre famille qui est au coeur des territoires. Aujourd’hui nous sommes dans une phase ascendante, comme nous le sentons depuis la primaire où tous les candidats se sont ralliés derrière la gagnante. Nous seuls sommes capables de battre le Président sortant. Nous avons aussi annoncé nos candidats aux législatives six mois avant les élections pour qu’ils puissent faire une vraie campagne. On fera forcément mieux que la dernière fois car nous repartons de zéro avec aucun député LR. Nous travaillons en équipe, nous allons confirmer ce que les gens nous disent, ils sont envie de changement et nous aurons la première femme Présidente de la République.« 

Franck Proust (Photo Anthony Maurin).

Sénatrice du Gard, Vivette Lopez est heureuse de cette dernière remarque. « Au Sénat, nous sommes tous derrière Valérie pour qu’elle aille au second tour. Cette fois-ci tout le monde doit aller voter pour elle dès le premier tour et, honnêtement, le changement dont on parle ne viendra que par une femme ! Arrêtez d’hésiter, allez voter pour Valérie Pécresse dès le premier tour. Ensuite, les législatives dépendront de ce premier vote, je pense que nous avons une vraie unité.« 

Max Roustan, maire d’Alès et candidat aux législatives, a lui aussi apprécié le retour d’expérience et la concertation autour de cette nouvelle campagne. Un brin rieur il lance, « On a tenu compte de nos échecs de la primaire d’il y a six ans. Nous sommes tous derrière notre candidate et pour le vieux briscard que je suis je pense que nous avons une chance ! Nous aussi nous sommes contents d’avoir une femme !« 

Vivette Lopez, Christophe Rivenq, Jean-Paul Fournier, Julien Plantier, Franck Proust et Max Roustan (Photo Anthony Maurin).

Pour cette campagne assez inédite, Les Républicains mettent les formes et retrouvent le terrain. La candidate Pécresse fait des meetings mais essaie de conserver un semblant de limitation de jauge, « par respect envers les autres manifestations sportives ou culturelles. » Être sur le terrain permet de conserver le contact avec les électeurs. Les premiers thèmes de la campagne sont ceux de la sécurité et de la justice mais le leitmotiv de Valérie Pécresse, c’est « Protéger, éduquer et sécuriser.« 

Julien Plantier reprend, « Les législatives et leurs résultats sont intimement liés à la présidentielle, nos candidats vont s’impliquer de plus en plus même s’ils le sont déjà beaucoup. Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, viendra dans le Gard le 9 février et Valérie Pécresse sera parmi nous dans les trois dernières semaines de la campagne, une période importante. Elle est consciente que le Gard sait organiser ce genre d’événement. Dans cette campagne, on a l’impression d’être entendu, on voit une organisation efficiente et une réelle volonté de proximité, c’est notre force et Valérie est la seule à pouvoir le faire.« 

(Photo Anthony Maurin).

Pour Pascale Bories, maire de Villeneuve-Lès-Avignon, « Après les problèmes liés à la Covid, on me parle souvent de la Présidentielle. La population française est lassée de se diviser… Valérie Pécresse est perçue comme quelqu’un qui rassemble.« 

Les Républicains allaient tracter aux Halles de Nîmes pour marquer le coup et les esprits. Leur campagne, en national, sera séquencée. Sécurité, agriculture, immigration jusqu’à présent et jusqu’en avril les thèmes vont s’enchainer car la candidate est encore en pleine élaboration de programme. « Nous mettons en place de nouveaux outils, nous faisons une campagne comme nous savons les faire, notre candidate incarne cette modernité et l’expérience qu’il faut pour gagner » conclut Julien Plantier.

(Photo Anthony Maurin).

Les premiers soutiens gardois :

Jean-Paul Fournier (Président d’honneur du comité), Vivette Lopez, Laurent Burgoa, Franck Proust, Christophe Rivenq (co-présidents), Julien Plantier (animateur). Puis, Véronique Gardeur-Bancel, Frédéric Touzellier, Blandine Arnaud, Max Roustan, Léa Boyer, François Courdil, Mary Bourgade, Valérie Meunier, Sophie Roulle, Muriel Dherbecourt, Frédéric Gras, Rémi Bachevalier, Pascale Bories, Eddy Valadier, Richard Tibérino, Gaëtan Prévoteau, Angel Pobo, Jean-Jacques Granat, Jean-François Durand-Coutelle, Frédéric Baume, Jean-Luc Chailan, Pierre Lucchini, Philippe Gras, Dominique Vincent, Dominique Serre, Marie-Michèle Alvaro, Christophe Gervais, Laurent Chapellier, Patrick Gervais, Pierre Mauméjean, Monique Crespon L’Hérisson, Thierry Jacot, Jacques Pépin et Jean-Pierre De Faria.

(Photo Anthony Maurin).





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire