Please assign a menu to the primary menu location under menu

A la une

Ces femmes ont créé leur entreprise avec succès dans le Cotentin

   Il y avait douze candidatures dans la catégorie création d'entreprises. Elles sont entourées de représentantes de Toutes pour elles et du jury.
Il y avait douze candidatures dans la catégorie création d’entreprises. Elles sont entourées de représentantes de Toutes pour elles et du jury. (©Carole LE GOFF)

Leurs projets viennent de naître ou sont tout près d’éclore. Elles sont à la tête d’un concept store de produits portugais, d’un institut de beauté, d’une entreprise de création graphique ou dans l’accompagnement parental.

Jeudi 7 octobre 2021, une vingtaine de femmes étaient réunies à Cherbourg-en-Cotentin. Toutes ont défendu leur activité lors d’un entretien face à un jury le 30 septembre dernier. Après quelques jours d’attente, c’était l’heure des résultats. Les candidatures étaient réparties en trois catégories, dédiées aux projets en cours, à ceux créés durant l’année écoulée ou dont l’activité est en plein développement. 

« Notre association a pour but de valoriser l’entreprenariat au féminin, et de donner envie à d’autres femmes de tenter l’aventure, en développant leur activité. »

Clémentine Jouanneprésidente de l’association Toutes pour Elles
Manon Auguglioro est installée depuis le 15 septembre.
Manon Auguglioro est installée depuis le 15 septembre. (©La Presse de la Manche)

Une belle dynamique

Cette année 2021 a également été marquée par la crise sanitaire. L’équipe a donc décidé de maintenir le concours, tout en octroyant moins de prix que les années passées. 

« Nous avons été très surprises de voir que malgré le contexte, nous avons reçu autant de candidatures que d’habitude. Les confinements ont poussé beaucoup de personnes à réfléchir sur leur vie professionnelle, et à se lancer. Tant mieux ! Nous sommes là pour les épauler. »

Kate Beatonmembre du bureau

Ce concours met en lumière de nombreuses activités, souvent méconnues. Il a également pour vertu de favoriser les échanges entre professionnelles, de permettre à des femmes de s’entraider tout au long de leur parcours de création. Parmi les candidates figurait Aurore Navet. Elle a décidé de monter son projet de microcrèche, ouverte 24h/24 et 7j/7. Elle boucle son plan de financement, et est à la recherche de partenaires pour finaliser ses démarches, menées depuis un an déjà. 

« Ce serait un vrai coup de pouce. En participant à ce concours, je peux déjà avoir un avis sur mon activité, c’est important. Même si je ne suis pas du genre à baisser les bras, ça fait du bien d’avoir des encouragements. »

Aurore Navet

Virginie Le Roux a lancé sa marque de vêtements éthiques, Rose et coquelicot. Elle confectionne ses créations à base de tissus respectueux de l’environnement, mais utilise également les chutes de tissus pour réaliser des accessoires.

Camille Avoyne, 29 ans, a lancé sa structure il y a un peu plus d'un an. Elle est la seule dans la Manche.
Camille Avoyne, 29 ans, a lancé sa structure il y a un peu plus d’un an. Elle est la seule dans la Manche. (©Carole LE GOFF)

Mises en relation

Elle récupère aussi des tissus dans les friperies, afin de leur offrir une seconde vie.

« J’aimerais par la suite mettre en place des cours de couture pour apprendre aux personnes à faire durer leurs vêtements en le réparant, ou en le transformant. » Si elle n’a pas remporté de prix lors de cette édition, elle a tout de même tissé des liens avec plusieurs participantes. 

« On prend confiance en soi, on échange. On reçoit plein de conseils, toutes ces choses auxquelles on ne pense pas, mais qui nous font avancer. »

Virginie Le Roux

Elle a également un rendez-vous prochainement avec la Chambre de commerce et d’industrie, pour être épaulée dans ses démarches. Le réseau se met en place, son projet se structure. C’est l’autre facette de ce concours.

« Je trouve très intéressant de prendre part à cette initiative pour moi, mais aussi pour les autres. J’avais envie de montrer que c’est possible de concrétiser ses projets. »

Frédérique Lepatronlauréate 2021
Frédérique Lepatron va ouvrir son commerce à Saint-Vaast.
Frédérique Lepatron va ouvrir son commerce à Saint-Vaast. (©Carole LE GOFF)

Les trois lauréates de ce concours ont reçu la somme de 1 200 euros pour accompagner leur projet. Au total, 24 femmes avaient tenté leur chance cette année. Pour le prochain concours, 8 prix seront remis.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire